mercredi 22 mai 2013

Stockholm éclate dans la vague de violence pour la troisième nuit


SUÈDE Les émeutiers ont allumé des feux et des services d'urgence lapidé dans la banlieue de Stockholm, pour la troisième nuit consécutive après qu'un homme a été abattu par la police. Incidents ont été signalés dans au moins neuf banlieue de la capitale suédoise et la police fait huit arrestations. Le dimanche soir, plus de 100 voitures ont été incendiées, rapport des médias suédois. Police dans le privé, banlieue en grande partie d'immigrants de Husby tiré sur un homme mort la semaine dernière après qu'il aurait menacé de les tuer avec une machette. Le fondateur d'un groupe de jeunes de la région a déclaré aux médias suédois, les émeutes ont été une réaction à «la brutalité policière." Le Premier ministre Fredrik Reinfeldt a déclaré mardi que la Suède ne serait pas intimidé par les émeutiers. Mardi soir, les voitures ont été incendiées dans l'ouest et le sud de Stockholm, et des pierres ont été lancées sur les policiers et les pompiers. Une zone touchée, Rinkeby, a vu des émeutes similaires en 2010. Kjell Lindgren de la police de Stockholm a déclaré au journal Aftonbladet que le malaise s'était propagée à partir de l'émeute original dans Husby. "C'est comme si les gens profitent de l'occasion dans d'autres régions en raison de l'attention accordée à Husby," at-il dit. Plus tôt mardi, le Premier ministre Fredrik Reinfeldt a déclaré: "Nous avons passé deux nuits avec une grande agitation, les dégâts et une atmosphère intimidante dans Husby et il ya un risque qu'elle se poursuivra. Nous avons des groupes de jeunes hommes qui pensent qu'ils peuvent et doivent changer la société par la violence. Soyons clairs: ce n'est pas correct. Nous ne pouvons pas être gouverné par la violence. "Plus de 80% des Husby de 12.000 habitants ou plus sont issus de l'immigration, et la plupart sont originaires de Turquie, le Moyen-Orient et en Somalie. BBC