samedi 31 août 2013

Mort mystérieuse de plusieurs centaines de poissons dans les Vosges

corbeaux_bresse_vosges.jpgIls ont été découverts dans un cours d'eau des Vosges...
Plusieurs centaines de poissons morts ont été découverts en début de semaine dans un cours d'eau des Vosges, à La Bresse, sans que l'origine et les causes de l'hécatombe n'aient pu être établies, a-t-on appris vendredi de l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema).
«C'est un phénomène assez anormal, car on trouve les poissons morts sur près de 6 km, et nous n'avons pas trouvé l'origine géographique», a expliqué à l'AFP le chef du service départemental de l'Onema, Alain Biselx. «Nous avons plusieurs hypothèses, sans pouvoir en privilégier aucune: il y a beaucoup d'activité humaine autour de ce cours d'eau, notamment des micro-centrales. Par ailleurs, il pourrait éventuellement s'agir d'un acte de braconnage», a indiqué le spécialiste.
«Arqués, raides, surpris par la mort»
Un phénomène naturel ou météorologique est en revanche moins probable, car ceux-ci ont généralement lieu sur des cours d'eau lents, alors que l'hécatombe s'est produite dans des eaux vives. «Sur la zone touchée, plusieurs centaines de cadavres se sont concentrés dans des petites retenues: c'est très impressionnant», a par ailleurs précisé Alain Biselx, qui a décrit des cadavres «arqués, raides, surpris par la mort».
La mystérieuse pollution, considérée comme «terminée», n'a pas atteint le réseau d'eau potable. «Il y a tout de même quelques jeunes poissons survivants. D'ici un an et demi, on peut espérer qu'il n'y ait plus de traces de cet incident et que la population globale des poissons dans le cours d'eau aura retrouvé sa normale», a encore souligné Alain Biselx.


 Avec AFP

29/08/13 bruits extrêmes en Colombie-Britannique - plus de trompettes

Comme précédemment à Kiev et en Floride, le sol vibrant fait pour certains sons impressionnants de trompette, cette fois à Terrace, en Colombie-Britannique, où vous pouvez voir son emplacement au confluent de plusieurs grands fleuves signifie qu'il est à un point faible dans la croûte terrestre.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Violents incendies de forêt au Portugal

Après une brève accalmie en milieu de semaine, les incendies de forêts ont repris de l'intensité au Portugal en raison d'un temps chaud, sec et venté. 

Avec Majorque, le Portugal paye le prix fort à un été chaud et sec. Les régions montagneuses et forestières du nord et du centre ont subi de violents incendies, dont les panaches de fumée sont visibles sur notre image satellite (Source : NASA MODIS). 

Des victimes, des villages évacués et plus de 2000 Ha partis en fumée 

Au nord et à l'est de Figueira, les montagnes boisées du parc naturel de Alvao a subi les plus violents incendies : plus de 2000 ha de forêts sont déjà ravagés et des villages ont été évacués d'urgence. Plus à l'est, les forêts de la chaine de montagne de Caramulo brulent également, dans un secteur difficile d'accès qui nécessite l'intervention des moyens aériens.

Glissement de terrain dans le centre du Honduras : six morts

Un glissement de terrain favorisé par les fortes pluies de ces derniers jours s'est produit dans le département de Francisco Morazan dans le centre du Honduras et a fait 6 morts. 

Le mouvement de terrain s'est produit dans la ville de La Chicharronera (150 km au nord de la capitale) et à fait 6 morts. Les victimes sont des enfants d'une même famille qui jouaient dans la même pièce de leur maison lorsque celle-ci a été détruite par le glissement. Une autre maison a été détruite.

Activité cyclonique : le Japon frappé par Kong-Rey

Tempête tropicale Kong-ReyDans le bassin asiatique, le typhon le plus puissant de cette saison s'est produit il y a une dizaine de jours. A la mi-août, Utor avait provoqué de gros dégâts sur les Philippines ainsi que de nombreuses victimes. Il faut dire que les rafales avaient atteint les 220 km/h et qu'il était tombé plus de 500 mm en 24 h. Actuellement, un nouveau phénomène est à surveiller, même s'il n'atteindra pas les mêmes intensités. 

Baptisée Kong-Rey, cette tempête tropicale a circulé hier à l'est de Taïwan, où elle a apporté de fortes bourrasques de vent et de violents orages. La houle cyclonique a également été importante sur l'est du pays. 

L'ouest de l'archipel durement frappé 

Ce phénomène est vraiment à surveiller car il remonte ce week-end vers le Japon. Les vents avoisinent déjà les 120 km/h, accompagnés de précipitations très abondantes (il est tombé depuis avant hier 265 mm de pluies à Fukuoka, 75 mm à Hiroshima et 55 mm à Matsu. Il n'est pas prévu que Kong-Rey devienne un typhon. Néanmoins l'ouest de l'archipel est le plus affecté par ces intempéries.

vendredi 30 août 2013

More than 100 elk found dead in northeastern New Mexico


State biologists are trying to unravel a mystery of what killed a herd of elk in northeastern New Mexico. 

More than 100 elk found were dead on a ranch about 20 miles north of Las Vegas this week. 

Sky News 13 flew over the gruesome discovery on the sprawling 75,000-acre Buena Vista Ranch near Mora. 

The elk weren't shot, so the New Mexico Department of Game and Fish is investigating just what caused the deaths. 

Their top suspicion: something called Epizootic Hemorrhagic Disease, or EHD. The often-fatal disease is caused by insect bites. 

"With EHD, an elk could get a fever," said Game and Fish spokesperson Rachel Shockley. "It's usually a pretty fast illness, and up to eight to 36 hours later the animals go into shock, and then they die."

Huge waterspout spotted off Croatian coast


A huge waterspout has been spotted off the coast of the Croatian city of Dubrovnik.

Amateur footage captured by a passerby from a nearby cliff face shows a whirling column of air and water travelling across the ocean.

Funnels and waterspouts are caused by unstable weather conditions and are becoming increasingly common in this part of Adriatic Sea.

Chunk of cliff falls 200ft and crashes into sea near Sidmouth, Devon, UK



  • Local residents say cloud of red dust covered town afterwards
  • Area is prone to rockfalls but they are usually less dramatic
A huge section of cliff crashed into the sea at a popular resort, covering holidaymakers and residents in a cloud of red dust. 

The rose-coloured rocks fell 200ft after the massive landslide, half-a-mile from the town of Sidmouth in Devon. 

The area on the Devon coast is prone to landslides, with some residents worrying their homes will soon be next.
Locals first knew of Wednesday's landslide when they heard a massive rumbling sound coming from the cliff face. 

They looked up to see a huge chunk of rock plunging into the sea while throwing up a towering dust cloud. 

The slip occurred near properties at the notoriously unstable Pennington Point, where homes edge ever closer to the sea with each collapse. 

Richard Thurlow, chairman of campaign group Save Our Sidmouth, said: 'It was a fairly major one, quite immense. 
'Outside my home, which is half a mile away, a fine red dust was deposited on all the flat surfaces. 

'The people who are seeing their gardens eroded are very worried.' 

Rockfalls along the Devon and Dorset Jurassic Coast are common, though rarely as dramatic. 

At Pennington Point, 12 properties are at risk of falling over an eroding cliff edge, which is said to be losing land at up to 13ft a year. 

East Devon District Council said the latest landslip was as a result of erosion from heavy rain.

USGS: Earthquake Magnitude 7.0 - 94km ESE of Adak, Alaska

Andreanof Quake_300813Event Time 
2013-08-30 16:25:02 UTC 
2013-08-30 04:25:02 UTC-12:00 at epicenter 

Location 
51.610°N 175.361°W depth=33.5km (20.8mi) 

Nearby Cities 
94km (58mi) ESE of Adak, Alaska 
1520km (944mi) SSE of Anadyr', Russia 
1769km (1099mi) E of Petropavlovsk-Kamchatskiy, Russia 
1785km (1109mi) E of Yelizovo, Russia 
2649km (1646mi) W of Whitehorse, Canada 

Espagne - Maroc : des inondations après de violents orages

Inondations Maroc

Les vacances estivales tournent court pour la région nord du royaume. Des trombes d'eau sont tombées sur les villes de Tanger, Tétouan et Mdiq. 
De fortes pluies se sont abattues, ce jeudi, dans le nord du Royaume sur la côte méditerranéenne, principalement sur les villes de Tanger, Tétouan et de Mdiq.
Aux premières heures de ce matin, ces pluies diluviennes se sont abattues sur ces trois villes, accompagnées de forts orages et d'éclairs.

Selon des sources sur place, ces intempéries ont causé des crues aux niveaux de plusieurs quartiers dans ses trois agglomérations. La circulation a été également perturbée au niveau de plusieurs tronçons.

Le même jour, le sud de l'Espagne était déjà en alerte. L'Agence nationale de la météorologie espagnole annonçait de forts orages et de fortes averses notamment sur les régions se trouvant au sud est ainsi que l'Andalousie.

Août 2013 : changements terrestres, météorologies extrêmes et signes prophétiques

Iran : des dizaines de maisons ensevelies par les tempêtes de sable

Tempête de sable en IranPlus de 30 villages ont été ensevelis par d'intenses tempêtes de sable soufflant à 100 km/h qui balaient la province du Sistan-Balouchistan dans le sud-est de l'Iran, a indiqué l'agence officielle Mehr. 

Le gouverneur de Hirmand, Soltan-Ali Dehmordeh, a déclaré que 35 villages autour de la ville ont également été isolés par les amoncellements de sable et 30 maisons ont été ensevelies. 

Le gouverneur de Zahak a confirmé que 57 villages proches étaient encerclés de sable. 

Les tempêtes de sable et vents de poussières constituent depuis longtemps un problème dans la province du Sistan-Balouchistan. Mais les responsables du gouvernement n'ont jusqu'à présent pris aucune mesure préventive pour sauver les maisons et les vies des personnes contre ce désastre naturel. 

Le mois dernier, d'intenses inondations et pluies torrentielles ont touché cinq provinces en Iran, dont le Sistan-Balouchistan. 

Une jeune fille de dix ans, un jeune garçon de cinq ans ainsi qu'un homme âgé de 45 ans étaient parmi les morts dans la province de Kerman, tandis que trois autres personnes ont perdu la vie lorsque leur voiture s'est écrasée dans la rivière par-dessous un pont dans la province du Sistan-Balouchestan.

Pluies : au moins 23 morts à Bamako

Au moins 23 personnes sont mortes dans la journée d'hier à Bamakoaprès de fortes pluies qui ont également détruit une centaine de maisons et fait des milliers de sinistrés, a déclaré aujourd'hui un responsable gouvernemental. 

"Les pertes en vies humaines sont au nombre de 23 (personnes, dont 19 ont été identifiées", a indiqué Alassane Boucoum, directeur national du Développement social, qui dépend du ministère de l'Action humanitaire. Il a également fait état de "milliers de sinistrés et d'une centaine de maisons" détruites après les fortes pluies tombées mercredi à Bamako.

jeudi 29 août 2013

Snowstorm in Alaska: White-out conditions close Dalton highway

Dalton HighwayFairbanks - A severe winter storm hit Alaska's Brooks Range on Wednesday, stranding numerous trucks on the Dalton Highway amid heavy drifting snow, high winds and zero visibility. 

The Alaska Department of Transportation said that conditions are forcing maintenance crews to withdraw from a 110-mile stretch of the Dalton Highway in the Atigun Pass area. Travel is not advised because of the poor conditions, which include winds of 50-60 mph. "They just can't keep it open," said DOT spokeswoman Meadow Bailey. "They plow through it, and it just blows over again." An undetermined number of trucks also are stuck between 275 Mile and 305 Mile, according to DOT.

Bailey said drivers are being retrieved from trucks stuck in the roadway, but most appear to be staying put while parked along the side of the road. Bailey said it's the fourth weather-related closure of the Dalton Highway this year. Before that, she said the Dalton hadn't been closed for at least a few years. The recent storms have caused trucks to stack up on both ends of the closed area.

Ben Krzykowski, who owns Ben's Auto and Truck Repair, has spent the past week pulling out stuck vehicles when weather allows it. He said there were at least 50 trucks piled into the Coldfoot Camp parking lot last Saturday. "There was basically no room to park in there," he said. An additional 10 trucks are parked at the other end of the closure at the Sagavanirktok River DOT station until conditions improve, Bailey said.

Mysterious underground fire perplexes Alaska town

Residents of Eagle, Alaska, are getting worried about possibly toxic gases wafting into town from a mysterious underground fire on a nearby mountain that's been burning for almost a year. 
Underground fire
Nobody seems to know exactly what's burning. Experts suspect it's either a volcano forming or natural gas or oil burning in underground shale deposits. Whatever it is, the fire has been burning on a remote mountaintop, about 40 kilometres north of the community since last October at least.

When the wind is right, residents can smell noxious smoke all over town.

Comment: The planet is opening up!

This is further evidence that SOTT is on the right track about 'climate change': *localized* warming, within an overall trend of global cooling, is the result of increased volcanic and subterranean activity. 

Brazil - Worst snowfall in 13 years

Snow in BrasilMaybe 15 years. Maybe 22 years. 

Snowfall of such intensity and duration in São José dos Absent is the highest in 13 years. 

Perhaps even longer. 

The Municipal Secretary of Tourism, Alziro Paim Rock, a resident of St. Joseph of the Missing for 20 years, thinks Wednesday's snow - which caused the suspension of classes in the municipal and state levels - surpassed that of 13 years ago. 

The dimension of the phenomenon on Wednesday was much larger than expected, said Rocha. I talked to the staff that makes the prediction in the city and this was the biggest snow in 15 years. 

Mary Rosineris, 22 years old, has never seen so much snow in the town. 

The streets, fields and houses were covered with about five inches of snow, said Ronaldo Coutinho Prado, of the agency ClimaTerra.

Peru - More than 250,000 alpacas die of cold and snow

President declares state of emergency. 
Alpacas in the snow
Peru's government has declared a state of emergency in parts of the southern Andean region of Puno hit with the coldest temperatures in a decade, daily El Comercio reported.

President Ollanta Humala announced the emergency for seven provinces in Puno - Carabaya, Sandia, Lampa, San Antonio de Putina, Melgar, Puno and El Collao.

Hundreds of families have been affected and more than 250,000 alpacas have died due to freezing temperatures and snow storms.

Passengers on buses running between Puno and Arequipa were forced to wait some eight to 10 hours on the icy highways at temperatures of minus 15 degrees Celsius.

Wildfires sparked by lightning plague Portugal in country's worst drought in recent years

Portugal has been experiencing the worst drought in years. Drought and the dry conditions that follow lead to wildfires set by just a spark or a lightning strike. Portugal's north has been plagued with wildfires due to these such conditions. Spain and France have joined their firefight lending water-dumping aircraft in an effort to quell the raging fires. The dry conditions, heat, high winds, and difficult terrain in the area where the fires have been most active have produced what the firefighters over there have dubbed "the perfect storm."

Vague de froid et chutes de neige dans le Sud du Pérou et le Nord du Chili

Le Sud du Pérou et le Nord du Chili sont en proie à une forte offensive hivernale marquée par des températures particulièrement froide et de chutes de neige. 

Au Pérou, le Gouvernement a décalré l'Etat d'Urgence pour la région de Puno dans le Sud du pays en raison de la vague de froid qui sévie actuellement. Les province de Carabaya, Sandia, Lampa, San Antonio de Putina, Melgar, Azangaro, Puno, Collao et de Huancane sont concernées par cette déclaration. 

La province de Carabaya a été complètement ,coupée du reste du pays après de fortes chutes de neige qui ont coupé les principales routes d'accès. 12 000 familles ont été directement affectées par cet événement.

mercredi 28 août 2013

August 28, 2013 - No sound on mobile devices

Le Général Wesley Clark, lors d'une entrevue donnée en 2007, dévoile l'agenda géopolitique des États-Unis: invasion de l'Irak, de la Lybie, du Liban, de la Somalie, du Soudan, de la Syrie et de l'Iran.......


mercredi 28 août 2013

Le Ministère de propagande


Je publie les développements concernant la situation en Syrie en sachant pertinemment que la propagande mène le jeu.  Les pays occidentaux, surtout les États-Unis, n'ont d'autres choix que d'entrer dans le pays puisqu'ils se sont engagés à le faire lorsque la "ligne rouge" sera dépassée.  Obama doit "sauver sa face" et l'agenda doit être suivi comme convenu.  Les pays de l'OTAN s’époumonent en ce moment à tenter de justifier une offensive contre la Syrie en prétextant qu'il a été démontré que le gouvernement a utilisé des armes chimiques. Toutefois, les inspecteurs des Nations Unies n'ont pas encore trouvé de preuves et leur enquête se termine dans encore 4 jours.  Tout indique qu'une attaque pourrait se produire dans les prochaines heures sans que des preuves ne soient officiellement démontrées au monde entier et sans que la Chine et la Russie n'aient donné leur consentement au Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Les médias internationaux s'accordent aux versions dictées par la propagande parce qu'ils sont là pour ça!  Au point où nous en sommes, à la veille d'une possible troisième guerre mondiale, l'important n'est pas de savoir qui dit la vérité et qui s'enlise dans le mensonge, mais de prendre conscience que les effets collatéraux de cette guerre arriveront un jour dans notre propre cour et ce jour là, toute rhétorique sera devenue totalement inutile...

Israël déploie ses missiles et rappelle des réservistes

* Les Israéliens reçoivent actuellement des masques à gaz et des fournitures d'urgence dans des centres de distribution et les résidents qui bordent la frontière syrienne se préparent à intégrer les abris d'urgence.  Les enfants des écoles de la région nord d'Israël se préparent à fuir l'école vers les abris.  Quel cauchemar!

Les autorités israéliennes ont ordonné un rappel limité de réservistes et le renforcement du dispositif de défense anti-missile en prévision d'éventuelles représailles de Damas si des frappes occidentales devaient avoir lieu en Syrie.

De telles représailles sont toutefois jugées improbables, a déclaré un membre de l'administration informé des discussions du "cabinet de sécurité" qui s'est réuni autour du Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

"D'après l'évaluation d'aujourd'hui concernant la sécurité, il n'y a pas de raison de modifier les procédures normales. Nous nous préparons en parallèle à toutes les hypothèses", dit quant à lui le chef du gouvernement, dans un communiqué.

Cette décision implique donc un rappel limité de réservistes et le déploiement de missiles intercepteurs dans le Nord, a précisé le haut fonctionnaire déjà cité.

Selon la radio militaire, le rappel ne concerne que quelques centaines de membres des services de renseignement et de la défense anti-aérienne. Tous les dispositifs antimissile ont en revanche été activés, précise-t-elle. Il s'agit du "Dôme de fer" pour les missiles de courte portée, ainsi que d'intercepteurs Patriot et Arrow II, respectivement à moyenne et longue portée.

Sous la menace de frappes occidentales depuis l'utilisation présumée, la semaine dernière, d'armes chimiques contre des positions rebelles de la banlieue de Damas, le gouvernement syrien a menacé de s'en prendre à Israël.

L'Etat hébreu s'attend en outre à des représailles de la part du Hezbollah libanais, impliqué militairement aux côtés de l'armée syrienne.

Sources:
http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00545465-israel-deploie-ses-missiles-et-rappelle-des-reservistes-598732.php

http://www.bigstory.ap.org/article/tensions-rise-israelis-scramble-gas-masks

Le site du New York Times toujours en panne après une attaque syrienne


mardi 27 août 2013

Hacked e-mails reveal 'Washington approved' plan to stage Syria chemical attack

http://www.examiner.com/article/hacked-e-mails-reveal-washington-approved-plan-to-stage-syria-chemical-attack

CNBC: "Syrian Electronic Army claims to have taken control of Twitter.com domain registration"

* Ce groupe de hackers syriens pro-Assad aurait déjà piraté de "gros joueurs" comme le New York Times et le Huffington Post.  Ils seraient, selon les médias occidentaux bien sûr, derrière cette récente attaque sur Twitter, prenant le contrôle du domaine Twitter.com

Wikipedia:

The Syrian Electronic Army, also known as the Syrian Electronic Soldiers, is a collection of pro-government computer hackers aligned with Syrian President Bashar al-Assad. Using denial of service attacks, defacement, and other methods, it mainly targets political opposition groups and western websites, including news organizations and human rights groups. The Syrian Electronic Army (SEA) is the first public, virtual army in the Arab world to openly launch cyber attacks on its opponents,[2] though the precise nature of its relationship with the Syrian government is debated.[3] 

Source:

Selon certaines sources, le président syrien aurait quitté le pays et son avion aurait atterri en Iran...

https://twitter.com/Muoosh/status/372453466012397568

"the president's plane Assad landed this evening at the airport Imam Khomeini International, noting that Assad arrived accompanied by a number of officials in the Syrian government and some members of his family"
http://www.alnahar-news.com/index.php?news=2110

Syria's elite join compatriots to flee country fearing western air strike
http://www.theguardian.com/world/2013/aug/27/syria-elite-flee-country-air-strike

Syrie : l'Iran menace les Etats-Unis en cas d'intervention militaire

Alors que les Etats-Unis semblent se préparer à une intervention militaire contre le régime syrien, l'allié iranien de Bachar al-Assad met en garde Washington. Ce dimanche, un haut commandant des forces armées iraniennes, le commandant Massoud Jazayeri, menace de «dures conséquences» les Américains s'ils décidaient à franchir la «ligne rouge» en Syrie. Un détournement visiblement assumé de l'expression du président Barack Obama au sujet de l'éventuelle utilisation d'armes chimiques contre les rebelles.

Lire la suite:
http://www.leparisien.fr/international/syrie-l-iran-menace-les-etats-unis-en-cas-d-intervention-militaire-25-08-2013-3078327.php

Le Général Wesley Clark, lors d'une entrevue donnée en 2007, dévoile l'agenda géopolitique des États-Unis: invasion de l'Irak, de la Lybie, du Liban, de la Somalie, du Soudan, de la Syrie et de l'Iran.......

Le 2 mars 2007, à l’occasion d’un entretien télévisé, le général Wesley Clark, ancien commandant en chef de l’Otan, a très ouvertement dévoilé les pays devant être détruits dans les cinq ans par les États-Unis : IrakSyrieLibanLybieSomalieSoudan, et finalement l’Iran.  

Général Wesley Clark : "... je suis descendu pour dire bonjour à certaines personnes de l'état major qui travaillaient pour moi et un des généraux m'a appelé et m'a dit : "venez, il faut que je vous parle une minute",

Général Wesley Clark : "je lui ai dit "mais vous devez être trop occupé"

L'autre général : "non, non, nous avons pris une décision : nous allons attaquer l'Irak"

Général Wesley Clark : "Mais pourquoi ?"

L'autre général : "Je ne sais pas, je pense qu'ils (l'administration en place) ne savent pas quoi faire d'autre"

Général Wesley Clark : "Ont-ils trouvé des informations qui relient Saddam Hussein et Al Qaïda ?"

L'autre général : "non, ils ont juste pris la décision de faire la guerre à l'Irak, je pense que c'est parce qu'on ne sait pas quoi faire au sujet du terrorisme, mais on a une bonne armée et on peut renverser n'importe quel gouvernement"

Général Wesley Clark : "Je suis revenu le voir quelques semaines plus tard et à cette époque nous étions en train de bombarder l'Afghanistan je lui ai demandé : 'allons nous toujours bombarder l'Irak'?"

L'autre général  : "C'est pire que cela!"

Général Wesley Clark : "Il a pris une feuille de papier et a dit ...

"Je viens de recevoir cela d'en haut, en voulant dire, du bureau du secrétaire à la défense (Rumsfeld).  Ceci est un mémo qui décrit comment nous allons prendre 7 pays en 5 ans en commençant par l'Irak, ensuite la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et pour finir l'Iran"

Général Wesley Clark : "Je lui ai demandé : est-ce confidentiel?"

L'autre général  : "Oui, monsieur."

Voir l'entrevue sous-titrée en français: