samedi 31 mai 2014

Brésil: Des flèches contre la coupe du monde



Le 27 mai, à Brasilia, une manifestation contre les conséquences de l'organisation de la Coupe du monde au Brésil a dégénéré en affrontements entre la police et les manifestants, composés notamment de nombreux indigènes.

La tournée du trophée de la Coupe du monde, que les Brésiliens avaient remportée lors du Mondial 2002, a été émaillée de divers incidents.

Le 27 mai, à Brasilia, une manifestation contre les conséquences de l'organisation de la Coupe du monde au Brésil a dégénéré en affrontements entre la police et les manifestants, composés notamment de nombreux indigènes. Ainsi, les pierres, les arcs et les flèches se sont opposés aux tirs de Flash-Ball et aux gaz lacrymogènes de la police montée, tout cela donnant d'impressionnantes photographies.

Après avoir simulé le procès de la Fifa, les manifestants avaient décidé d'aller remettre la sentence – le remboursement de l'argent engagé dans les Coupes du monde 2010 et 2014 – au stade Garrincha de Brasilia. Les 3 000 manifestants ont alors été encerclés par la police, et c'est en voulant forcer le passage que les échauffourrées ont commencé. Un Indien a été blessé ainsi qu'un policier, dont la jambe a été transpercée par une flèche.

"Les élèves des écoles primaires qui faisaient la queue pour voir la coupe dans le [stade] Mané-Garrincha ont été ramenés d'urgence dans leur bus" et l'événement a été annulé, écrit le Correio Brazilense. Le quotidien de la capitale brésilienne avait titré le 28 mai : "Des flèches, des tirs et des bombes à deux semaines de la Coupe du monde". Le trophée est à nouveau accessible à la visite depuis cette après-midi.