mercredi 10 août 2016

Les inondations détruit 5.300 maisons à Kano, au Nigeria

Flood a détruit plus de 5300 maisons dans six zones de gouvernement local de l' Etat de Kano. 

Alhaji Aliyu Bashir, le Secrétaire exécutif de l'État des secours d' urgence et de l' Agence de réhabilitation (de SERERA), a révélé dans une interview avec l'Agence Nouvelles du Nigeria (NAN) à Kano le lundi. 

Il a déclaré que les zones touchées de l' administration locale comprennent Bebeji, Dawakin Kudu, Kiru, Shanono, Bagwai et Garun-Malam. 

"dans Dawakin Kudu seule plus de 2.300 maisons ont été touchées, tandis que plus de 600 maisons dans chacune des cinq zones restantes ont été détruits par l'inondation, "dit - il. 

Bashir a déclaré que les responsables de l'agence avaient visité toutes les zones touchées en vue d'évaluer les dommages causes par la catastrophe. 

" pour le moment nous compilons un rapport complet sur ​​la catastrophe pour en avant soumission aux gouvernements fédéral et de l' Etat pour l'assistance nécessaire aux victimes ", at - il dit. 



Le Secrétaire exécutif a déclaré que le gouvernement de l' État viendrait à l'aide des victimes en tant que mesure provisoire, dès que l'agence présentera son rapport NAN rappelle que la semaine dernière trois personnes ont perdu la vie tandis que les cultures vivrières et desmillions de Naira ont été emportés après une forte pluie au village Hayin Gwarmai dans Bebeji région de gouvernement local de l'Etat. Rappelons que le samedi, l'Agence de gestion des urgences (NEMA) les communautés ont également conseillé le long du fleuve Niger à évacuer immédiatement un terrain plus sûr. l'agence a mis en garde dans un déclaration a averti que les inondations peuvent se produire à tout moment après des pluies intenses et l' élévation du niveau de l' eau.








Les inondations au Nigeria
Le Directeur général de l'agence, Malam Muhammad Sani-Sidi, qui a donné l'avis dans la déclaration, a indiqué l'agence avait reçu des alertes de l'inondation imminente. 

Il a dit que l' information donnée par les autorités de la République du Niger a indiqué le niveau d'eau présente dans la rivière avait atteint un point qui peut entraîner des inondations qui pourraient être comparé à celui de 2012.