jeudi 16 février 2017

Village évacués par crainte de rupture de barrage comme la neige lourde et précipitations continue de frapper l'Iran

Les craintes qu'un barrage pourrait briser dans le sud de l' Iran a incité les responsables à évacuer un village que le pays continue d'être frappé avec des chutes de neige lourdes pas vus depuis des années. 

Rapports a déclaré lundi que les fonctionnaires avaient ordonné l'évacuation de Kazemabad, un petit village à la périphérie de la ville de Fasa, dans la province de Fars. 

L'ordre est venu après que l'autorité locale responsable de la gestion de l' eau et d' assainissement mis en garde contre un échec de l' évacuateur de crues à Salman Farsi Dam
 , qui est situé à proximité de Fasa. Les rapports initiaux ont dit que les villageois avaient résisté à l' évacuation. 

Les médias iraniens locaux ont déclaré dimanche que les provinces 28 sur 31 ont été touchés par de fortes pluies et des chutes de neige. Selon les rapports, environ 4.500 personnes ont assisté à sur les routes et quelque 380 personnes ont été sauvées de la neige lourde. Une seule personne a été hospitalisée, ont indiqué sans plus de précisions. 

Les précipitations a également provoqué des coupures d'électricité dans certaines parties de la province sud - ouest du Khuzestan. 



La province riche en pétrole a signalé des pannes similaires au cours des derniers jours, ce qui aurait affecté la production brute. Le gouverneur Khuzestan a démenti les rumeurs plus tôt lundi que les pluies avaient causé des pannes dans de vastes parties de la capitale provinciale de Ahwaz, en disant pouvoir avait été restauré dans la plupart des villes de la province. 

Les fortes précipitations et les chutes de neige ont frappé l' Iran au cours des dernières semaines, ce qui provoque des problèmes pour les personnes dans les zones rurales du nord et du sud du pays. 

Plusieurs villages ont été évacués dans la province sud - est du Sistan-et-Baluchestan le mois dernier après des inondations ont frappé la majeure partie du territoire. Deux personnes ont été tuées dans les inondations alors que les estimations initiales ont suggéré que quelque 700 unités résidentielles avaient été partiellement ou en grande partie endommagé.