mercredi 28 août 2013

Le Général Wesley Clark, lors d'une entrevue donnée en 2007, dévoile l'agenda géopolitique des États-Unis: invasion de l'Irak, de la Lybie, du Liban, de la Somalie, du Soudan, de la Syrie et de l'Iran.......


mercredi 28 août 2013

Le Ministère de propagande


Je publie les développements concernant la situation en Syrie en sachant pertinemment que la propagande mène le jeu.  Les pays occidentaux, surtout les États-Unis, n'ont d'autres choix que d'entrer dans le pays puisqu'ils se sont engagés à le faire lorsque la "ligne rouge" sera dépassée.  Obama doit "sauver sa face" et l'agenda doit être suivi comme convenu.  Les pays de l'OTAN s’époumonent en ce moment à tenter de justifier une offensive contre la Syrie en prétextant qu'il a été démontré que le gouvernement a utilisé des armes chimiques. Toutefois, les inspecteurs des Nations Unies n'ont pas encore trouvé de preuves et leur enquête se termine dans encore 4 jours.  Tout indique qu'une attaque pourrait se produire dans les prochaines heures sans que des preuves ne soient officiellement démontrées au monde entier et sans que la Chine et la Russie n'aient donné leur consentement au Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Les médias internationaux s'accordent aux versions dictées par la propagande parce qu'ils sont là pour ça!  Au point où nous en sommes, à la veille d'une possible troisième guerre mondiale, l'important n'est pas de savoir qui dit la vérité et qui s'enlise dans le mensonge, mais de prendre conscience que les effets collatéraux de cette guerre arriveront un jour dans notre propre cour et ce jour là, toute rhétorique sera devenue totalement inutile...

Israël déploie ses missiles et rappelle des réservistes

* Les Israéliens reçoivent actuellement des masques à gaz et des fournitures d'urgence dans des centres de distribution et les résidents qui bordent la frontière syrienne se préparent à intégrer les abris d'urgence.  Les enfants des écoles de la région nord d'Israël se préparent à fuir l'école vers les abris.  Quel cauchemar!

Les autorités israéliennes ont ordonné un rappel limité de réservistes et le renforcement du dispositif de défense anti-missile en prévision d'éventuelles représailles de Damas si des frappes occidentales devaient avoir lieu en Syrie.

De telles représailles sont toutefois jugées improbables, a déclaré un membre de l'administration informé des discussions du "cabinet de sécurité" qui s'est réuni autour du Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

"D'après l'évaluation d'aujourd'hui concernant la sécurité, il n'y a pas de raison de modifier les procédures normales. Nous nous préparons en parallèle à toutes les hypothèses", dit quant à lui le chef du gouvernement, dans un communiqué.

Cette décision implique donc un rappel limité de réservistes et le déploiement de missiles intercepteurs dans le Nord, a précisé le haut fonctionnaire déjà cité.

Selon la radio militaire, le rappel ne concerne que quelques centaines de membres des services de renseignement et de la défense anti-aérienne. Tous les dispositifs antimissile ont en revanche été activés, précise-t-elle. Il s'agit du "Dôme de fer" pour les missiles de courte portée, ainsi que d'intercepteurs Patriot et Arrow II, respectivement à moyenne et longue portée.

Sous la menace de frappes occidentales depuis l'utilisation présumée, la semaine dernière, d'armes chimiques contre des positions rebelles de la banlieue de Damas, le gouvernement syrien a menacé de s'en prendre à Israël.

L'Etat hébreu s'attend en outre à des représailles de la part du Hezbollah libanais, impliqué militairement aux côtés de l'armée syrienne.

Sources:
http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00545465-israel-deploie-ses-missiles-et-rappelle-des-reservistes-598732.php

http://www.bigstory.ap.org/article/tensions-rise-israelis-scramble-gas-masks

Le site du New York Times toujours en panne après une attaque syrienne


mardi 27 août 2013

Hacked e-mails reveal 'Washington approved' plan to stage Syria chemical attack

http://www.examiner.com/article/hacked-e-mails-reveal-washington-approved-plan-to-stage-syria-chemical-attack

CNBC: "Syrian Electronic Army claims to have taken control of Twitter.com domain registration"

* Ce groupe de hackers syriens pro-Assad aurait déjà piraté de "gros joueurs" comme le New York Times et le Huffington Post.  Ils seraient, selon les médias occidentaux bien sûr, derrière cette récente attaque sur Twitter, prenant le contrôle du domaine Twitter.com

Wikipedia:

The Syrian Electronic Army, also known as the Syrian Electronic Soldiers, is a collection of pro-government computer hackers aligned with Syrian President Bashar al-Assad. Using denial of service attacks, defacement, and other methods, it mainly targets political opposition groups and western websites, including news organizations and human rights groups. The Syrian Electronic Army (SEA) is the first public, virtual army in the Arab world to openly launch cyber attacks on its opponents,[2] though the precise nature of its relationship with the Syrian government is debated.[3] 

Source:

Selon certaines sources, le président syrien aurait quitté le pays et son avion aurait atterri en Iran...

https://twitter.com/Muoosh/status/372453466012397568

"the president's plane Assad landed this evening at the airport Imam Khomeini International, noting that Assad arrived accompanied by a number of officials in the Syrian government and some members of his family"
http://www.alnahar-news.com/index.php?news=2110

Syria's elite join compatriots to flee country fearing western air strike
http://www.theguardian.com/world/2013/aug/27/syria-elite-flee-country-air-strike

Syrie : l'Iran menace les Etats-Unis en cas d'intervention militaire

Alors que les Etats-Unis semblent se préparer à une intervention militaire contre le régime syrien, l'allié iranien de Bachar al-Assad met en garde Washington. Ce dimanche, un haut commandant des forces armées iraniennes, le commandant Massoud Jazayeri, menace de «dures conséquences» les Américains s'ils décidaient à franchir la «ligne rouge» en Syrie. Un détournement visiblement assumé de l'expression du président Barack Obama au sujet de l'éventuelle utilisation d'armes chimiques contre les rebelles.

Lire la suite:
http://www.leparisien.fr/international/syrie-l-iran-menace-les-etats-unis-en-cas-d-intervention-militaire-25-08-2013-3078327.php

Le Général Wesley Clark, lors d'une entrevue donnée en 2007, dévoile l'agenda géopolitique des États-Unis: invasion de l'Irak, de la Lybie, du Liban, de la Somalie, du Soudan, de la Syrie et de l'Iran.......

Le 2 mars 2007, à l’occasion d’un entretien télévisé, le général Wesley Clark, ancien commandant en chef de l’Otan, a très ouvertement dévoilé les pays devant être détruits dans les cinq ans par les États-Unis : IrakSyrieLibanLybieSomalieSoudan, et finalement l’Iran.  

Général Wesley Clark : "... je suis descendu pour dire bonjour à certaines personnes de l'état major qui travaillaient pour moi et un des généraux m'a appelé et m'a dit : "venez, il faut que je vous parle une minute",

Général Wesley Clark : "je lui ai dit "mais vous devez être trop occupé"

L'autre général : "non, non, nous avons pris une décision : nous allons attaquer l'Irak"

Général Wesley Clark : "Mais pourquoi ?"

L'autre général : "Je ne sais pas, je pense qu'ils (l'administration en place) ne savent pas quoi faire d'autre"

Général Wesley Clark : "Ont-ils trouvé des informations qui relient Saddam Hussein et Al Qaïda ?"

L'autre général : "non, ils ont juste pris la décision de faire la guerre à l'Irak, je pense que c'est parce qu'on ne sait pas quoi faire au sujet du terrorisme, mais on a une bonne armée et on peut renverser n'importe quel gouvernement"

Général Wesley Clark : "Je suis revenu le voir quelques semaines plus tard et à cette époque nous étions en train de bombarder l'Afghanistan je lui ai demandé : 'allons nous toujours bombarder l'Irak'?"

L'autre général  : "C'est pire que cela!"

Général Wesley Clark : "Il a pris une feuille de papier et a dit ...

"Je viens de recevoir cela d'en haut, en voulant dire, du bureau du secrétaire à la défense (Rumsfeld).  Ceci est un mémo qui décrit comment nous allons prendre 7 pays en 5 ans en commençant par l'Irak, ensuite la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et pour finir l'Iran"

Général Wesley Clark : "Je lui ai demandé : est-ce confidentiel?"

L'autre général  : "Oui, monsieur."

Voir l'entrevue sous-titrée en français:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire